La mairie réunit les agriculteurs

-2 juillet 2021-

Après les professionnels de la mer il y a quelques semaines, la mairie a réuni il y a quelques jours les agriculteurs, exploitants aiguillonnais et limitrophes. Là encore, le Maire, Jean-Michel Piedallu, souhaite qu’une réunion annuelle ait lieu afin « d’échanger sur les enjeux majeurs, dialoguer, se rencontrer et résoudre les situations difficiles ». Des propos renforcés par Didier Plaire, conseiller municipal délégué en charge de la commission Terre, « nous avons le même métier que les marins, les mêmes problèmes. Nous devons tous travailler ensemble ».

Parmi les sujets évoqués lors de cette réunion, la zone du Petit Communal. A ce sujet, Fabien Sury, adjoint au cadre de vie a exhorté les agriculteurs à s’engager dans le P.L.U. actuellement soumis à enquête publique sur la commune. « Nous Commune, nous défendons les dossiers agricoles pour que vous puissiez continuer à exercer sur place. L’aménagement du territoire c’est vous ! Nous voulons changer l’image de la Commune et nous ne pourrons le faire qu’avec vous ». Fabien Sury appelle ainsi les agriculteurs à valoriser leur travail, passé et présent.

Concernant les 20 ha de la zone des Sablons, même discours. La Commune souhaite actuellement aménager cette zone. Elle souhaite toutefois que cet aménagement ne soit pas seulement touristique mais profite également aux agriculteurs. Pas question en effet de les priver de terres. Différentes idées ont ainsi été lancées, notamment celle de redonner de la valeur ajoutée aux terrains situés sur cette zone en créant un produit phare et pourquoi pas labellisé.

Enfin il a également été question des fossés. La Commune possède en effet une dizaine de kilomètres de fossés à entretenir. Celui du Levant 2 particulièrement attend une réfection depuis 2014. Un géomètre est passé pour réaliser une étude des sols sur le secteur et les travaux devraient commencer prochainement (selon la disponibilité des entreprises) avec la pose de pieux, d’un grillage et d’un géotextile pour protéger les berges.

Aller en haut de la page