Dépistage et vaccination à L’Aiguillon-sur-Mer

dépistage et vaccination covid 19

La circulation du Covid-19 s’accélère en Vendée et notamment dans la Commune. Aussi, en accord avec l’ARS et la Préfecture de Vendée, le Stop Covid Tour va une nouvelle fois faire halte à L’Aiguillon-sur-Mer. Le vendredi 5 novembre de 13h à 18h, vous pourrez vous faire dépister et vacciner gratuitement et sans rendez-vous à l’Espace de la mer.

Comme nous vous l’indiquions hier, les données épidémiologiques montrent en effet une circulation active de la Covid-19 sur notre commune au 28 octobre 2021 :

•             Taux d’incidence : 364,8  (Vendée : 85,92)
•             Taux de positivité : 11,1%        (Vendée : 3,43%)

Aussi afin de poursuivre l’augmentation de la couverture vaccinale, de mener la campagne de rappel vaccinal et de freiner la circulation du virus, l’ARS Pays de la Loire et la Préfecture de Vendée déploient leur dispositif de vaccination / dépistage / prévention sur l’ensemble du département, au plus près de la population.

Ce dispositif d’« aller-vers » des médiateurs de lutte anti-covid vise à aider les personnes fragiles, précaires et éloignées du système de santé qui le souhaitent, à se faire vacciner, dépister et à être informées sur la Covid-19 lors des différentes étapes du tour.

A L’Aiguillon-sur-Mer, rendez-vous donc le vendredi 5 novembre de 13h à 18h à l’Espace de la mer, salle polyvalente. Une équipe de de 8 médiateurs sera présente. Elle est composée d’un référent médical (ou d’une astreinte médicale), d’un(e) infirmier(ière), de 2 préleveurs dépistage et de 4 médiateurs de lutte anti-covid (mission administrative, logistique, surveillance, information). Leur objectif tout au long de l’après-midi est :

  • De vacciner en proximité dans un local mis à disposition ;
  • De dépister gratuitement ;
  • D’informer, sensibiliser et répondre aux questions de la population sur la Covid-19 (vaccination, dépistage, utilisation des auto-test, pass sanitaire…).

A noter qu’au 10 octobre, la couverture vaccinale en Vendée, pour l’ensemble de la population, était de 82% en 1ère injection et de 81% en schéma vaccinal complet.

LE PORT DU MASQUE

Devant cette augmentation inquiétante de l’épidémie, le Préfet de Vendée a renforcé l’obligation du port du masque sur le département. Ainsi le port du masque est OBLIGATOIRE en extérieur sur toute la Vendée dès que la distanciation physique ne peut être respectée et lorsque les temps de contact prolongé sont probables, pour toutes les personnes de 11 ans et plus à compter d’aujourd’hui (29 octobre) et jusqu’au 19 novembre inclus.
Le port du masque est donc obligatoire :
– sur les marchés, brocantes et ventes au déballage ;
– les rassemblements dans l’espace public non suomis au passe-sanitaire ;
– toute file d’attente ;
– dans un rayon de 50 km aux abords des quais de gare, embarcadères et abris de bus, ainsi que sur les pôles d’échanges des transports en commun ;
– dans un rayon de 50 m des entrées de lieux de culte, au moment des cérémonies et offices ;
– aux abords des centres commerciaux, grandes et moyennes surfaces ;
– dans toutes les rues et circulations piétonnes aux heures de fortes affluences.

Les urgences saturées, notamment en raison du COVID

La progression de l’épidémie ajoutée à la pénurie de médecins urgentistes provoquant par ailleurs une situation très tendue au sein des services d’urgences. C’est pourquoi les établissements publics de santé vendéens ont annoncé une adaptation de leur fonctionnement afin de garantir la prise en charge de la population.
Ainsi en fonction de la situation et de l’état de santé du patient, et pour limiter les durées d’attente, les médecins urgentistes peuvent être amenés à réorienter les patients vers d’autres structures d’urgences. Par ailleurs les territoires d’intervention des SMUR peuvent également être réorganisés en cas de fermeture d’un SMUR afin qu’une réponse soit toujours apportée à l’urgence vitale.

Actuellement la nombre de passage par jour aux urgences du CHD de Vendée (sur les 3 sites de Luçon, Montaigu, La Roche sur Yon)est de 325, soit une hausse de 16% par rapport à 2020 à la même date (25 octobre). Quant au nombre de patients Covid+ hospitalisés, il augmente constamment depuis le début du mois. Au CHD Vendée, on dénombre aujourd’hui plus de 20 malades hospitalisés, dont plus de la moitié en service de réanimation.

RAPPELS IMPORTANTS À LA POPULATION

Afin de diminuer la pression sur le système hospitalier vendéen, la population est invitée à :
– privilégier le recours au médecin traitant pour les besoins en soins qui ne relèvent pas la médecine d’urgence ;
– contacter le 116 117 avant de se présenter aux urgences ;
– contacter directement le centre 15 en cas d’urgence ;
– respecter les gestes barrières : port du masque, gel hydro-alcoolique et distanciation.

Aller en haut de la page