Cérémonie en souvenir des victimes de la déportation

-26 avril 2021-

En comité très restreint en raison de la crise sanitaire, les élus de L’Aiguillon-sur-Mer et de La Faute-sur-Mer ont célébré hier dimanche la Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation.

Après lecture du message officiel (voir ci-joint), les deux maires, Jean-Michel Piedallu et Laurent Huger ont déposé une gerbe au monument aux Morts de L’Aiguillon-sur-Mer.
Une cérémonie empreinte d’une certaine émotion, 76 ans après le retour des derniers déportés libérés.

« Il nous faut aujourd’hui encore résister à de nouvelles formes de fanatisme et de barbarie qui entendent promouvoir une vision raciste de l’humanité et détruire la liberté et la démocratie par la terreur.
De nouvelles menaces nous rappellent la communauté de destin qui unit l’humanité au-delà des différences culturelles, ethniques ou religieuses et des antagonismes idéologiques, politiques ou économiques.
Face à ces périls, l’espoir réside dans l’engagement de tous et en particulier des jeunes générations, à l’exemple des déportés, au service de la liberté et vers des formes nouvelles de résistance et de solidarité ».
(extrait du message officiel pour la Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation)

De gauche à droite : Marc Banach, adjoint à la sécurité à L’Aiguillon-sur-Mer, Jean-Michel Piedallu, maire de L’Aiguillon-sur-Mer, Roland Le Novère, en charge du protocole, Laurent Huger, maire de la Faute-sur-Mer, Marielle Etienne, 1ère adjointe à la Faute-sur-Mer
Go to top of page