L'Aiguillon-sur-Mer : site officiel de la ville

Sarah Girard à la tête du centre de secours




Le centre de secours de L'Aiguillon-sur-Mer a un nouveau patron. Ou plutôt une nouvelle patronne.
Depuis le 1er mai dernier, l'adjudante-cheffe Sarah Girard est en effet à la tête de ce centre de secours qui comprend actuellement 17 sapeurs-pompiers volontaires. COVID oblige elle n'a pas pu recevoir encore officiellement ses insignes, mais c'est pourtant bien elle qui dirige ce centre qui a vu naître et évoluer sa vocation.

Du plus loin qu'elle s'en souvienne, Sarah a en effet toujours voulu être pompier.
Je suis rentrée à 11 ans chez les JSP, les jeunes sapeurs-pompiers, je suis devenue volontaire en 2000 et désormais je succède à Bruno Vivier à la tête de ce centre où j'ai toujours évolué et auquel je suis très attachée. Mon envie était d'aider les autres et de partager des valeurs qui m'animent au quotidien, celles de la solidarité, de l'entraide et de l'esprit d'équipe.
Car quand elle parle du centre aiguillonnais, de ce métier de pompier et de " ses hommes ", il y a comme des étoiles dans les yeux de l'Adjudant-Cheffe Girard. Et elle ne tarit pas d'éloges sur l'équipe aiguillonnaise, une équipe soudée, engagée et à l'écoute. Car ce centre durement touché par deux fois le sait bien, ensemble point de salut. 
 

Sarah Girard à la tête du centre de secours

La patronne des pompiers aiguillonnais a désormais pour objectif de favoriser le recrutement. Les idées ne manquent pas et la passion non plus. Ainsi un flyer, incitant les jeunes (et moins jeunes) à rejoindre le centre devrait bientôt voir le jour. Des courriers adressés aux 18-45 ans pourraient également être envoyés pour les convaincre de l'importance d'un centre de secours dans la Commune et du besoin vital de personnel.
L'an passé, nous avons réalisé environ 400 interventions. Mais surtout nous n'avons pas pu nous engager sur 75 interventions par manque de personnel. 75 interventions où des sapeurs pompiers venus de centres plus lointains ont donc du se déplacer. Ça n'est pas normal. Et si on veut un territoire plus sûr, il faut s'engager pour cela.
Des mesures existent déjà pour aider au recrutement tel que le conventionnement qui permet aux pompiers volontaires de se libérer plus facilement en cas d'intervention (6 pompiers du centre de secours sont actuellement conventionnés dont 2 auprès de la Commune de L'Aiguillon-sur-Mer et 1 auprès de celle de la Faute-sur-Mer). Un partenariat existe aussi avec le centre périscolaire qui prend en charge gratuitement la garde des enfants des sapeurs pompiers appelés en intervention.

Enfin pour cet été, le centre de secours peut compter sur le renfort de 8 saisonniers dont 6 pompiers vendéens. Une bouffée d'air qui sera doublée bientôt par l'arrivée d'un nouveau camion, un fourgon pompe tonne, venu renforcer la flotte actuelle.







Suivez-nous
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
Inscription newsletter