L'Aiguillon-sur-Mer : site officiel de la ville

Pêche : Embarquement pour découvrir la mytiliculture



Depuis presque 40 ans Bruno Vivier est mytiliculteur à L'Aiguillon-sur-Mer. À bord de son bateau, le Rafala, il pêche la moule de bouchot dans le Pertuis Breton (détroit situé entre la pointe Nord-est de l'île de Ré et la Baie de l'Aiguillon) .


Bruno et Tommy Vivier
Bruno et Tommy Vivier

Technique d'élevage de la moule de bouchot.

Les moules de bouchots grandissent autour de longs pieux en chêne (6 mètres). Ils sont enfoncés à quelques mètres des côtes. Mais avant d'arriver sur ces pieux, les moules sont captées comme naissains grâce à de longues cordes accrochées entre plusieurs pieux.

Au gré des marrées et des courants, les jeunes moules s'accrochent dessus. La corde est ensuite enroulée autour d'un pieu. Il faut alors 1 an pour que les moules de bouchot arrivent à maturation. La récolte se fait de juin à octobre. 


L'installation des bouchots est très réglementée : les parcelles se limites à 50 mètre de bouchots de 110 pieux. Bruno Vivier en possède 4 km éparpillés dans tout le Pertuis Breton. Il récolte environ 130 tonnes de moules par an.

C’est un voyageur irlandais, Patrick Walton, qui en 1235, a inventé la culture sur bouchot. Victime d’un naufrage dans la Baie de l’Aiguillon, il s’installe et se consacre à la capture d’oiseaux d’eau à l’aide de filets. Il s’aperçoit rapidement que les piquets retenant ses filets, plantés dans la mer, se recouvrent de moules. Il multiplie les piquets et les réunit par des claies et la culture des Moules de bouchot est née.
Longtemps, cette technique d'élevage sur bouchots ne s'est pratiquée que sur la côte atlantique française, région où le naissain se fixe naturellement sur les pieux. Cette culture se pratique du littoral Atlantique à la Manche.

Cordes pour capter les naissains
Cordes pour capter les naissains

Les moules de filière : une technique peu connue

Mais les moules de bouchot ne sont pas les seules moules élevées dans la baie. Les moules de filières représentent la moitié de l'élevage. Avec cette technique pas besoin de pieux, les moules sont captées en pleine mer directement sur des cordes accrochées sous des bouées. Les moules se récoltent ensuite à la main.

En Pays de la Loire, l'élevage sur filières n'est présent que dans le Pertuis Breton vendéen et sur l'Île d'Yeu. Les filières offrent un meilleur rendement que les bouchots, mais les structures sont plus exposées et fragiles.

Plus de photos sur notre galerie Facebook








Suivez-nous
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
Inscription newsletter