L'Aiguillon-sur-Mer : site officiel de la ville

Les élus découvrent la migration






La Ligue pour la Protection des Oiseaux (la LPO) a accueilli les élus aiguillonnais et fautais et ses partenaires (la Communauté de Communes Sud Vendée Littoral et le magasin Super U de L'Aiguillon-sur-Mer) à la Pointe de L'Aiguillon pour leur présenter le camp de migration qui est installé là-bas depuis le 1er septembre.
Ce " spot " de migration voit en effet passer chaque année à cette saison entre 300.000 et 800.000 oiseaux migrateurs qui se dirigent vers le sud. Et depuis 27 ans, pendant trois mois, les ornithologues de la L.P.O. et les bénévoles passionnés se relaient pour compter les oiseaux. 

COMMENT COMPTER LES OISEAUX


Les membres de la L.P.O. ont donc expliqué aux élus leur méthode de comptage à savoir, dans un premier temps, repérer les oiseaux à leurs cris, puis les distinguer à leur façon de voler. Les jumelles et longues-vues servent ensuite à vérifier et à compter plus précisément. Sur les dix derniers jours les Pipits farlouses (2478 individus) et les Linottes mélodieuses (3261 individus) ont été aperçu et ont commencé à passer. Les Hirondelles rustiques (29 383) après plusieurs jours sans migrer ont repris leur route. Les Spatules blanches, Sternes caspiennes et Balbuzards pêcheurs sont quasiment observés quotidiennement.
 

Les élus découvrent la migration

terre d'oiseaux



Ce spot de migration est l'une des actions menées par la L.P.O. dans le cadre du programme " Terre d'oiseaux ". L'association souhaite d'ailleurs reconduire ce programme pour trois nouvelles années (2021-2023) et proposer en plus des animations récurrentes (camp de migration, séjours ornithologiques et animations littorales comme " Drôles d'oiseaux "), de nouvelles actions orientées vers le développement local en lien avec une agriculture favorisant la biodiversité.

Les élus découvrent la migration

Les élus découvrent la migration







Suivez-nous
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
Inscription newsletter