L'Aiguillon-sur-Mer : site officiel de la ville

La Faute-sur-Mer dévoile son projet de skatepark !



La commune de La Faute-sur-Mer vient de dévoiler le projet de construction d'un skatepark de 3200m². Un espace dédié à la glisse qui sera l'un des plus grands de France. Les travaux vont prochainement débuter et les pratiquants pourront découvrir cette nouvelle attraction dans le Sud Vendée dès le mois de juillet.


© Cabinet Géouest pour La Commune de La Faute-Sur-Mer / ATELIER 360 / CONSTRUCTO
© Cabinet Géouest pour La Commune de La Faute-Sur-Mer / ATELIER 360 / CONSTRUCTO

un skatepark XXL

La commune de la Faute-sur-mer poursuit ses aménagements dans l'ancien camping municipal. D'ici quelques semaines, à proximité des nouveaux jeux pour enfants, débutera la construction d'un skatepark, l'un des plus grands de France. Il concurrencera également les grands Européens du Luxembourg, de Marseille ou de Barcelone...

Il sera en accès libre et permettra d'accueillir les quatre activités de glisse dominante : skateboard, trottinette, roller et BMX.

Le skatepark de la Presqu'île sera composé deux parties distinctes. D'un côté, les bowls de niveaux différents (les bols ou bowls sont des sortes de piscines vides). De l'autre, le streetpark composé de rampes, de curbs (murets), de rails afin de recréer un espace "urbain". 

Après plus de 4 ans d'études - faisabilité, étude d'impact, environnementale - ce projet d'envergure XXL sera en partie accessible dès le mois de juillet. Un atout supplémentaire pour la commune du Sud Vendée qui offre un service de qualité à ses administrés ainsi qu'aux futurs pratiquants capables de parcourir des centaines de kilomètres afin de découvrir ce fabuleux skatepark.

Laurent Huger, 1er adjoint
Laurent Huger, 1er adjoint

créer une destination glisse

Laurent Huger, 1er adjoint au maire de la commune de la Faute-sur-Mer, en charge du dossier, souhaite créer une réelle destination dans le sud Vendée dédié à la glisse. Cette nouvelle offre vient compléter celles existantes telles que : le char à voile, le kitesurf, le wakeboard.

Le coût est évalué à 750.000€ HT et sera subventionné à 80% au titre des aides apportées à la commune après Xynthia. Un autre avantage également puisque le skatepark, principalement en béton sollicitera peu d'entretien et ne sera pas soumis à des frais de gestion. 

En parallèle et à l'initiative de l'élu, une association va voir le jour afin d'animer ce nouveau lieu de vie, accueillir, organiser des événements et former les jeunes pratiquants. Et pourquoi, ne pas profiter de la dynamique des Jeux Olympiques de Paris en 2024 (le skateboard fait son entrée au JO en 2020 à Tokyo) pour attirer les sportifs, et futurs, professionnels pour leurs entraînements...

le parc de la presqu'île








Suivez-nous
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
Inscription newsletter